Egalité et Réconciliation
https://www.ictthatmakesthedifference.eu/
 

Blanquer recasé à Assas : création express d’un poste universitaire après sa défaite aux législatives

Moins de dix jours après sa défaite au premier tour des élections législatives dans le Loiret, l’ancien ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer est pressenti pour intégrer l’université Paris-Panthéon-Assas (Paris 2), a appris franceinfo auprès de l’université, mardi 21 juin.

 

[…]

Dans un message envoyé aux enseignants du département de droit public de l’université et dont l’AFP a eu copie, confirmant des informations de Mediapart et du Canard enchaîné, le président de Paris-Panthéon-Assas Stéphane Braconnier expliquait pourtant qu’il lui « a été demandé d’envisager la possibilité d’accueillir au sein de notre université l’ancien ministre Jean-Michel Blanquer, agrégé de droit public en 1996 et spécialiste de droit constitutionnel et de droit public comparé ».

Dans son message, Stéphane Braconnier estimait que l’université « pourrait bénéficier des contacts et de l’expertise institutionnelle de monsieur Blanquer ». « Ce poste, sur un emploi dédié et nouvellement créé, resterait acquis de manière définitive à l’université. » Le président de l’université parisienne faisait par ailleurs valoir le « caractère inhabituel, voire exceptionnel, de la demande », dont il disait avoir été « saisi », sans préciser l’origine de cette saisine.

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur francetvinfo.fr

 

Quelques recasés récents, sur E&R :

 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents