Egalité et Réconciliation
https://www.ictthatmakesthedifference.eu/
 

Effet boomerang des sanctions anti-russes : menaces sur l’industrie aéronautique occidentale

La décision de Boeing de suspendre la production de son avion populaire 737 MAX pourrait être due aux sanctions imposées à Moscou, a déclaré l’expert en sécurité aérienne Roman Gusarov au journal Izvestia. La Russie fournit des pièces et des composants critiques à l’avionneur américain.

 

La semaine dernière, le Wall Street Journal a rapporté que Boeing avait dû arrêter la production d’avions à réaction à fuselage étroit pendant 10 jours en mai en raison de problèmes de chaîne d’approvisionnement.

[…]

Selon Gusarov, l’arrêt temporaire de la production des jets 737 MAX pourrait être attribuable non seulement à la suspension des livraisons russes de titane, mais également à la perturbation mondiale des chaînes d’approvisionnement. L’expert a ajouté que la production mondiale annuelle de jusqu’à 600 avions implique généralement l’engagement de la quasi-totalité de la capacité de fabrication mondiale des composants concernés.

[…]

En mars, Bloomberg a rapporté que l’interdiction des avions russes de l’espace aérien américain pourrait également toucher Boeing, car la société avait l’habitude de contracter des avions cargo géants Antonov An-124, exploités par le groupe russe Volga-Dnepr, pour acheminer des fournitures vers ses usines aux États-Unis.

Lire l’intégralité de l’article sur dernieres-nouvelles.com

 

 






Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article