Egalité et Réconciliation
https://www.ictthatmakesthedifference.eu/
 

La chronique juridique de Damien Viguier #19 – L’apparition de la Sainte Vierge à La Salette

Droit dans les oreilles

La chronique juridique de Damien Viguier est l’une des nombreuses émissions d’ERFM.

 

Présentation de cet épisode :

Maître Viguier et Jacques Buffet nous parlent de l’apparition de la Sainte Vierge à La Salette, de l’Histoire et de la fin des temps.

 

Écouter l’émission :

Soutenez E&R avec odysee.com

 

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

Rejoignez le fil Telegram d’ERFM pour vous tenir informé des nouveautés

 

Voir aussi :

14 juin
La chronique juridique de Damien Viguier #20 – Le rap des Gilets jaunes
Droit dans les oreilles
4
22 mai
La chronique juridique de Damien Viguier #18 – La LICRA et Le Salut par les juifs de Léon Bloy
Droit dans les oreilles
4
8 avril
La chronique juridique de Damien Viguier #17 – Les crimes de guerre
Droit dans les oreilles
9
31 mars
La chronique juridique de Damien Viguier #16 – Le "génocide" des Ouïghours (avec Ruolin Zheng, journaliste et chercheur chinois)
Droit dans les oreilles
14
18 mars
La chronique juridique de Damien Viguier #15 – La propagande occidentale vue par Ruolin Zheng, journaliste et chercheur chinois
Droit dans les oreilles
23
12 mars
La chronique juridique de Damien Viguier #14 – Neutralité contre crime contre l’humanité
Droit dans les oreilles
6
2 mars
La chronique juridique de Damien Viguier #13 – Analyse de la crise ukrainienne
Droit dans les oreilles
6
Novembre 2020
La chronique juridique de Damien Viguier #12 – Étudier le droit à l’Université
Droit dans les oreilles
2
Octobre 2020
La chronique juridique de Damien Viguier #11 – Lénine et Napoléon
Droit dans les oreilles
6
Octobre 2020
La chronique juridique de Damien Viguier #10 – Sociologie du droit IV
Droit dans les oreilles
3
Septembre 2020
La chronique juridique de Damien Viguier #9 – Sociologie du droit : l’origine juive des mouvements réaliste et positiviste
Droit dans les oreilles
1
Septembre 2020
La chronique juridique de Damien Viguier #8 – Sociologie du droit : les juristes juifs d’Europe de l’Est immigrés aux États-Unis
Droit dans les oreilles
5
Septembre 2020
La chronique juridique de Damien Viguier #7 – Sociologie du droit : la religion des juristes
Droit dans les oreilles
2
Août 2020
La chronique juridique de Damien Viguier #6 – Max Weber et les assemblées délibérantes
Droit dans les oreilles
1
Juillet 2020
La chronique juridique de Damien Viguier #5 – Sociologie du droit et chamanisme
Droit dans les oreilles
4
Juillet 2020
La chronique juridique de Damien Viguier #4 – Le confusionnisme
Droit dans les oreilles
5
Juillet 2020
La chronique juridique de Damien Viguier #3 – La question du transgenre
Droit dans les oreilles
7
Juin 2020
La chronique juridique de Damien Viguier #2 – Le père est-il une "fonction symbolique" ?
Droit dans les oreilles
14
Juin 2020
La chronique juridique de Damien Viguier #1 – Les mères porteuses
Droit dans les oreilles
11
 






Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2966630

    Je trouve curieux qu’un terme comme "apocalypse" qui signifie étymologiquement "révélation de Dieu", pour la majorité des gens signifie "destruction" : on dit "c’est l’apocalypse, c’est la fin des temps" comme s’il fallait s’attendre à un déluge de feu - mais peut-être s’agit-il d’un feu spirituel ?
    Ce n’est que récemment que j’ai découvert que ce terme signifiait en fait "révélation", donc un apport, quelque chose de nouveau, et pas du tout une "fin" !
    D’où vient cette confusion ?!

     

    Répondre à ce message

    • #2966802

      C’est comme "la fin du monde" qui est vue comme une destruction de la terre alors qu’on sait que "Satan est prince de ce monde" dans les écritures, ce qui signifie "la fin de la société dont Satan est le prince", Satan étant le mauvais esprit qui cherche à semer la zizanie pour engendrer la souffrance.
      Lorsque Israël est détruite par Titus, c’est la fin du monde pour les pharisiens persécuteurs du Christ.
      Lorsque Rome est conquise par Constantin, c’est la fin du monde pour la doctrine de l’empereur qui se fait passer pour un dieu lequel persécutait les Chrétiens, etc...

       
    • C’est Dieu qui se révèle à la fin des temps.
      Dieu se révèle à tout les hommes c’est le jour ou le doute n’est plus permis. C’est la révélation de Dieu .

       
    • le terme "destruction" n’est pas péjoratif. C’est de destruction du mal dont il est question à travers l’Apocalypse. C’est comme de détruire une maladie et si cette maladie est une civilisation, on la détruit et ensuite, c’est le retour du bien, de la santé...
      Par ailleurs, il n’y a pas de début sans fin, ni l’inverse, en tout cas pas dans le monde de la dualité où toutes choses ont deux faces.
      Quant à la confusion, elle est toujours dans l’esprit, dans les esprits car à la base, les choses sont simples.« Heureux les simples d’esprit car le royaume de cieux leur appartient. » est tiré du sermon de Jésus sur la montagne.

       
  • je ne peux voir que ce que je peux comprendre.

     

    Répondre à ce message

  • Lorsqu’il aborde les temps linéaire et cyclique, M° Viguier n’est pas très clair…
    En effet, si - selon ses dires mêmes - les trois gnoses des trois monothéismes “ont conservé cette dimension cyclique” - ce qui, il l’affirme par ailleurs, caractérise le paganisme - ne serait-ce pas parce qu’en fait ces gnoses fusionneraient en une seule… et qui serait le paganisme lui-même, mais précautionneusement occulté (disqualifié mais préservé… un peu comme pour le statut chrétien du “peuple-témoin”) ?
    Alors, si le christianisme est “radicalement, franchement linéaire”, c’est peut-être surtout parce que les autorités (ecclésiales ou autres) ont choisi d’éloigner les populations de la gnose (dont les traces sont obvies dans certaines églises ou enluminures médiévales, par exemple)…
    Dès lors, lorsqu’on entend un chrétien fustiger la gnose (aussi cette néo-gnose que seraient certains aspects du fameux “Nouvel-Âge”), ne fait-il pas le jeu historique de ces autorités, autant dire du pouvoir temporel, plutôt que d’être inspiré par les évangiles… surtout les “non-canoniques” : de Thomas, etc. ?

     

    Répondre à ce message

    • La fin de l ésotérisme chrétien décidée par l autorité spirituelle ecclésiastique, c est la fin de la gnose. Un peu comme ces chrétiens qui ne croient plus au diable. Effectivement, la théorie des cycles qui est parfaitement décrite par les hindous ou les latins est une réalité spirituelle méconnue en occident et dont même Maurras n y comprenait rien. Les quatre ages de l Homme, les quatre saisons, les quatres cycles du grand cycle ou grande année. Enfin, sur le paganisme, il s agira de ne pas trop le fantasmer comme justification intellectuel à une haine du christianisme. Le druidisme par le celtisme, ne s est il pas perpétué dans le christianisme européen ? Le quiproquo du polythéisme n est qu une mauvaise connaissance ou mauvaise interprétation des orientalistes concernant l hindouisme par exemple.

       
    • #2968266

      D’autant que la fausse gnose est bien d’inspiration sabbataiste donc à vocation subversive. La Gnose des grands mystiques, elle, approche par la pureté la connaissance des Personalités divines , quand l’autre veut nous engluer dans des concepts transgressifs et impersonnels.

       
    • Il est bien sûr faux d’affirmer que le Temps catholique est ’radicalement linéaire’, c’est dire, progressiste. Et il n’est pas utile de s’en référer à la Gnose - appelation totalement dénaturée - l’horreur pour les ’cathos tradis’ ; puisqu’en effet qu’est ce que le temps liturgique sinon un temps cyclique ? D’autant qu’ au Moyen âge les gens vivaient intensément le rythme des saisons, tandis qu’aujourd’hui on trouve des fraises en hiver.
      Ce temps linéaire, qu’on peut par exemple relié dans le domaine pictural aux recherches sur la perspective, est plus tardif.
      Quant à la pseudo apparition de La Salette, comment un Catholique authentique peut-il vraiment supposer que la sainte Vierge puisse venir nous entretenir de la récolte des patates gâtées ?! Et quel sentimentalisme déplacé que de supposer qu’Elle cherche à attendrir le peuple français - il y a en effet une dimension ’nationale’ plutôt suspecte - par des larmes... Qui ont en effet beaucoup ’touché’ L. Massignon et L. Bloy, des personnages sur lesquels il y aurait beaucoup à dire.

       
  • C’est toujours fort intéressant et enrichissant d’écouter Maître Viguier intervenir, que ce soit en matière juridique, ou théologique.
    Merci à lui, son invité et E&R.

     

    Répondre à ce message

  • C’est Louis-Philippe et non Charles X qui était roi de France (des Français, plus précisément) en 1846.

     

    Répondre à ce message

  • Échange très intéressant, merci maître. A ces écrivains vers 1950 qu’il cite, je rajouterais l’ouvrage La Consécration de l’histoire de Kostas Papaioannou qui étudie le temps immuable et cyclique grec et l’apparition du christianisme qui amène un sens du temps historique considéré comme une théophanie, très éclairant, ce livre m’a marqué car il a été pour moi une découverte de ce thème et m’a permis de nourrir ma réflexion, et continue de le faire.

    A ceux qui seraient curieux de comprendre la cohérence profonde des différentes apparitions mariales, celles de la Rue du Bac, La Salette, Lourdes et Fatima, je conseille l’ouvrage de Patrick Sandrin, À ciel ouvert.

    Cette réflexion est d’autant plus d’actualité au moment où le pape François aurait consacré enfin la Russie au Coeur Immaculé de Marie (et on peut en douter quand on connaît le personnage) ce qui était déjà un appel de la sainte vierge en 1830. Trois semaines après les apparitions solaires de Fatima la révolution bolchévique d’octobre naît et va opérer une conversion à l’envers, le communisme « répandra ses erreurs à travers le monde ». Pour la première fois dans l’histoire, un pays érigeait l’athéisme en système d’état.

    « Un signe avant-coureur de l’Antechrist, avec des troupes de plusieurs nations, combattra contre le vrai Christ, le seul sauveur du monde ; il répandra beaucoup de sang il voudra anéantir le culte de Dieu pour se faire regarder comme un dieu. »

    Pour citer aussi Nicolas Berdiaev (1874-1948), auteur cher à Vladimir Poutine « Les hérésies engendrées par la civilisation actuelle sont bien différentes des hérésies des premiers siècles du christianisme, ce ne sont pas des hérésies théologiques, ce sont des hérésies de la vie elle-même ».

    Je crois que si la France est aujourd’hui le cœur nucléaire en Europe de l’idéologie sataniste de toutes les inversions, ce n’est pas un hasard mais parce que la France est la terre historiquement consacrée à la chrétienté, les premiers chrétiens du temps du Christ comme Marie-Madeleine et tant d’autres ont fuit en Provence, et ont commencé à christianiser d’abord en France, puis le reste du monde. A l’inverse lorsque la France subit la révolution des lumières c’est le reste du monde qui la suit. En bien comme en mal, elle est pionnière dans les attaques et les résistances contre le mal.

    Mais comme le dit la Sainte Vierge, même si elle tombera bien bas et après bien des tribulations « à la fin mon cœur immaculé triomphera ».

     

    Répondre à ce message

  • Émission dense. Viguier époustouflant les rares fois où Jacques Buffet, disert, lui a laissé la parole.

     

    Répondre à ce message

  • Une foi catholique où les apparitions et autres phénomènes miraculeux de masse prennent la vedette et la plus grande place n’est paraît-il pas saine du tout, selon beaucoup d’auteurs classiques comme Jean de la Croix. Cela ne veut pas dire qu’elles soient toutes fausses mais la curiosité à leur endroit va ouvrir l’âme à de plus en plus de fausses et susciter une demande insatiable pour elles : les forces du mal disposent de ressources infinies en la matière.

    Une des apparitions que je trouve les plus suspectes est celle de Medjugorje en ex-Yougoslavie. Premièrement c’est une entreprise capitaliste éhontée depuis les premiers jours de sa publicité. On dit qu’elle a ramené tellement de gens à une pratique catholique régulière qu’il faudrait être chagrin pour ne pas y voir un bon fruit.

    En réalité 1) elle a ramené les gens à une pratique qui pour dévouée sur le coup qu’elle s’est montrée aux projecteurs, est restée post-vaticane et plusieurs des déclarations supposées de la "Gospa" (connues par l’entremise des voyants) allaient déjà dans le sens de ce qu’avance le pape François (oecuménisme, ouverture à l’Islam et aux sectes évangéliques, pro-américanisme, immigration, rectitude politique). Une des particularités de la ritualie post-vaticane, même quand elle est disciplinée, vestimentairement correcte et sans musique "yé-yé", est que le saint recueillement y est inconnu.

    2) à plus moyen terme les gens "convertis" par cette apparition particulière sont connus pour avoir remplis plus d’hôpitaux psychiatriques que d’églises et de couvents.

    3) au contraire des apparitions plus anciennes validées par l’Église après un long examen (souvent plus d’un siècle) les apparitions de Medjugorje ont eu non une fois mais de façon continuelle sans fin prévue.

    4) les voyants et les bénéficiaires de l’apparition n’ont fait des progrès qu’en affaires sans montrer aucun soin pour le perfectionnement de leur propre âme : entre autres beaucoup de cachotteries, de petits plaisirs traditionnellement défendus en pareil contexte, de gestes spontanés d’irrespect.

    5) les prédictions qui ont été faites se sont révélées toutes fausses ou du moins sans rapport avec ce qui devait se produire de plus tragique, la guerre de Yougoslavie, alors que la prédiction était une guerre mondiale mais pas en Yougoslavie.

    6) La "Gospa" au fil de ce conflit prit part en faveur des mêmes et contre les mêmes forces exactement que BHL qui s’intéressa à sa manière à ce pays à ce moment.

     

    Répondre à ce message

  • Lisez" La vraie Mélanie de la Salette" vous en serez très étonné ! qui était Mélanie ? dés son plus jeune âge une choisie, une toute petite pour une grande sainte toute ignorée ! les messages de la Salette ont été étouffés comme tous les autres ! mais ils se font entendre à qui veut bien les écouter ! le M de Marie en France sera notre victoire, ces hauts lieux de spiritualité bientôt connaîtront une vraie résurrection pour les Français et pour le monde entier !

     

    Répondre à ce message

  • C’est étonnant car j’ai eu le même sentiment désagréable à La Salette malgré le beau temps, les montagnes ensoleillées. D’autant plus que les Vêpres étaient en français, le Magnificat itou alors que les pèlerins étaient polonais !!! On avait l’impression que le clergé voulait occulter l’apparition, l’éliminer sous une réécriture Vatican2.
    Contraste saisissant avec la statue en bronze de la Vierge dehors dans la montagne, sa chaine de poitrine tenant le crucifix avec marteau et tenailles (70ans avant la venue du communisme avec marteau et faucille)

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents