Egalité et Réconciliation
https://www.ictthatmakesthedifference.eu/
 

Tamara Volokhova, le bombardier russe du RN à Strasbourg

Vous avez eu l’avion de chasse Mélanie Fortier, vous aurez Tamara Volokhova, le bombardier russe du RN. Décidément, chez les marinistes, on joue la carte de la séduction. On avait un peu délaissé notre jolie Mélanie ces derniers temps, et elle avait vécu un petit enfer télévisuel, un trou noir à l’antenne, un blanc comme on dit, mais c’est le métier qui rentre. C’est comme avec le vélo : il faut se casser la gueule au moins une fois pour relativiser ensuite, ne plus craindre la chute, et maîtriser la bécane.

 

 

Il n’est jamais facile de se déniaiser à la télé, mais une fois qu’on y a pris goût, on ne peut plus s’en passer. D’où les BHL, les Valls, les chroniqueurs et animateurs grave accros (encore plus qu’à la coco), tous ces agités qui salivent et cavalent dès qu’une caméra pointe le bout de son nez. Mélanie apprendra ; déjà, faut avoir du courage pour être au RN aussi jeune, elle utilisera les trucs qu’on apprend dans les séances de média training, elle disposera d’éléments de langage – des moyens de défense et de gain de temps – pour récupérer ses esprits en cas de question piège, parce que la question piège, c’est comme une frappe, et la télé est un ring. De toute façon les élus ou militants du RN y auront droit, c’est leur lot.

 

 

Nous, on nous aime pas, mais en plus, personne ne nous invite en télé, c’est dommage, on a la culture, la répartie, le concept, et aussi la rage. Tout le bagage qu’il faut pour faire monter l’audimat, mais aussi le trouillomètre. La vie d’ma mère les bons clients qu’on ferait ! Vous imaginez un plateau de TPMP avec un cadre d’E&R dedans ? Déjà, le Cyril – que la Misère fuit loin de lui –, il fait minimum 300 000 téléspectateurs de plus chaque soir, et c’est pas négligeable dans la course à l’audimat avec la case publique privatisée par le socialo-sionisme, la mal nommée C à vous (alors que C à eux), et Quotidien de la vilaine Barthès, la propaganda woke pour les jeunes.

Par exemple, la P2 de Cyril – Gloire éternelle lui soit rendue – du jeudi est faiblarde, on peut la redynamiser. Avec 300 000 curieux de plus, on rafle les annonceurs hésitants de Quotidien. Et on peut même faire monter la P1, qui est un peu molle. C’est jouable, en plus on a l’habitude de jouer les bannis, les méchants, les repoussoirs. Comme ça, Cyril – que le Destin lui soit doux – n’aura pas à se justifier : on sera là pour en prendre plein la gueule. Des sparring-partners télévisuels, quoi.

 

 

C’est sûr, faut s’attendre à quelques moments douloureux, mais on n’a rien sans rien. Chez Ardisson aussi, les invités sérieux devaient se taper BHL, la fille Gainsbourg, la bimbo du moment, l’écrivain naze de la semaine, l’animateur en cure de désintox, la chaudasse du Baron, mais c’est la vie, il faut de tout pour faire un monde (de merde).
Regardez, Thierry invite une fille qui n’a rien à dire (ne ratez pas « la Sacem, sa plus grande fête » par Baffie, quand il n’avait pas encore viré sa cuti) :

 

 

Il va falloir qu’on forme des bimbos, nous aussi...

Après ce détour par la télé, passons enfin à Tatiana, investie par le RN dans la première circo de Strasbourg. Naturellement, cette Slave nationalisée, pardon, naturalisée française en 2016 est la cible des bien-pensants locaux, toujours les mêmes. C’est le torchon 20 Minutes qui se dévoue pour salir la jolie patriote.
Euh, attendez, en fait pas du tout, on a lu l’article, et il est juste factuel, sans acrimonie, comme quoi on peut se tromper, désolés les gars. Du coup, pub gratuite pour 20 Minutes.

Ne lui parlez surtout pas de mannequinat. « Mais ce n’était que quelques petits défilés au niveau local, je ne suis pas une ex-top model ! Ni influenceuse ou œil de Moscou », s’exclame Tamara Volokhova. La représentante du Rassemblement national (RN) dans la première circonscription a quand même connu quelques aventures. Débutées en 1990 à Rostov-sur-le-Don, sa ville natale en Russie. « Mes parents sont d’origine ukrainienne mais j’ai toujours été passionnée de culture française. Elle m’inspirait énormément depuis toute petite, peut-être grâce aux auteurs comme Dumas. »

À 17 ans, son bac en poche, elle a donc franchi le pas pour s’installer à Strasbourg. Des études à l’université Robert-Schuman et de communication politique ont suivi, jusqu’à un stage au Parlement européen, où elle travaille toujours. Pour le groupe du RN, rejoint en 2014. « Je me suis engagée en politique car je trouve que l’état de la France se dégrade. On n’est plus en sécurité et la fracture sociale est impressionnante », lance celle qui a obtenu la double nationalité en 2016.
« Je suis un exemple d’assimilation réussie », estime encore la trentenaire en réfutant le paradoxe de voir une candidate d’origine étrangère investie par un parti qui prône la préférence nationale. « Marine Le Pen ne regarde pas les origines », assure Tamara Volokhova.

Tamara est une vraie brune, non transgenre, elle est ukrainienne d’origine mais russe de fait, adore la France, bref, une super migrante. Ça change des faux mineurs qui passent leur temps à terroriser et agresser les Français... qui ont souvent voté Macron ou à gauche, donc pour l’invasion migratoire, les tensions inter-ethniques, et les agressions en série...

 

 

Pendant qu’on s’intéressait aux petits candidats, on a découvert que Tamara avait fait 6,55 %, mais Strasbourg est une ville plus européenne que française désormais, voire allemande, et c’est une transition toute trouvée pour Capucine !

Capucine Gautheron, et là vous allez sursauter, se présentait pour la liste Unser Land, non, c’est pas du fake, et ça veut dire Notre Pays (ou région) en allemand ou patois alsacien, elsassisch devrait-on écrire. Leur affiche fleure bon le… la… enfin des choses passées, mais visiblement, après étude de leur dossier, c’est pas l’objet de leur campagne. On se comprend, hein.

C’est vrai que la presse docile aurait pu hurler à l’amalgame avec le nazisme, genre Unser Land, Blut und Boden, des trucs comme ça. D’ailleurs, l’affiche « Français, réveillez-vous ! » avec Marine n’a pas dû échapper à la police de la pensée, puisque c’est la reprise francophone de « Deutschland, erwache ! » du célèbre NSDAP des années 20-30.

Ceci dit, le réveil n’est pas un concept nazi, tout le monde l’utilise, par exemple Peyrefitte avec son très prophétique Quand la Chine s’éveillera, un essai sorti en 73 qui frôlera le million d’exemplaires. Wiki écrit :

Sa thèse principale est que compte tenu de la taille et la croissance de la population chinoise, elle finira inexorablement par s’imposer au reste du monde dès qu’elle maîtrisera une technologie suffisante.

Il semble que le temps de la Chine est arrivé. Et là on rejoint la dernière émission d’Alain Soral qui évoque les trois dominations dans l’Histoire : spirituelle, militaire, puis financière.
Voilà, on a mélangé le sérieux et le futile, comme Ardisson dans ses grandes années – avant qu’il ne rampe devant BHL –, en essayant toujours de garder une certaine cohérence. Car quand on cherche bien, tout se tient.

Mélanie, sur E&R...

Ne manquez pas le dernier SAPTR !

 






Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents